Une bonne claque pour commencer

Soyons honnêtes. Vous êtes ici car vous remettez tout au lendemain, vous n’arrivez pas à agir sans pression extérieure, les échéances vous paralyse, bref vous êtes un procrastinateur.

Et alors ? En quoi est-ce un problème ?

Après tout vous avez bien réussi à vous en sortir jusque là! Certes avec quelques sueurs froides, mais dans les grandes lignes on peut dire que vous tirez votre épingle du jeu. Et puis regardez autour de vous, vous n’êtes pas le seul non? Alors pourquoi s’en faire?

Le problème c’est que vous lisez ces lignes. Et vous lisez ces lignes parce qu’une petite (ou grosse) voix hurle dans votre tête contre ces obscénités.

La plaie.

Qu’est-ce qui lui prend à celle là? Elle ne voit pas que vous gérez les affaires comme un pro? Dans l’urgence peut être, mais c’est juste votre style. Prenons donc quelques minutes pour essayer de comprendre ce qui peut bien lui traverser le ciboulot à cette emmerdeuse (Appelons là donc comme ça: l’emmerdeuse).

L’emmerdeuse n’a pas toujours été là. Pourtant la procrastination, si: votre professeur de CP vantait déjà vos qualités de Jongleur de deadlines et vous épatiez vos camarades par votre capacité à révisez en 5 minutes avant un devoir. Vous étiez le plus malin, et vous aviez donc de grandes ambitions pour votre vie.

Et puis, la réalité est venue se frotter à vous.

Oh, Pas d’un coup, mais par petites doses. Malgré toute votre confiance, les chemins qui mènent à vos rêves ont commencé à se refermer, Un à un. Vous avez donc appliqué la solution qui avait résolu tout vos problèmes jusqu’alors: « On verra plus tard« . Il y aura forcément un moment où vous serez motivé. Vous avez déjà décidé des actions à entreprendre, pas de stress, tout est sous contrôle.

L’Emmerdeuse est apparue autour de cette période. Elle porte bien son nom celle là. Pourquoi elle ne veut pas comprendre qu’on va s’y mettre, qu’on a tout prévu; qu’on a juste besoin de se détendre un peu avant. L’emmerdeuse vous emmerde car elle sait.

Elle sait que rien ne bougera avant que la panique pointe le bout de son nez, elle sait que vous ne vous mettrez pas en mouvement sans pression externe, et pire que tout:

Elle en mesure les conséquences.

Et on ne parle pas des conséquences immédiates. Celles ci vous avez appris à les gérer. Non, la conséquence qui la fait hurler dans votre tête est ce constat simple:

Vous devenez médiocre.

Et vous le savez très bien, quelqu’un de médiocre ne réalisera jamais vos ambitions. Vous vous dirigez vers une vie morne, sans saveur.

Prenons quelques instants pour digérer ceci.

Bien, maintenant si vous êtes un vrai procrastinateur, vous devez commencer à rationnaliser.

Cela ne s’applique pas à vous, vous ne devenez pas médiocre vous attendez juste un petit peu avant de vous lancer, Rien à voir. Ou bien peut être que vous acceptez le diagnostique: génial! vous voilà au courant, vous aller luttez contre votre propre médiocrité, vous vous proposez même d’y réfléchir demain!

Demain…

Voilà qui sonne familier non ? Mettons une chose au point tout de suite: Si vous n’êtes pas en train d’agir maintenant , c’est que vous êtes en train de procrastiner. Et, oui, Lire AntiProcrastination.com quand on a mieux à faire c’est aussi procrastiner.

Maintenant que vous avez l’esprit bien clair sur les risques que comporte votre méchante habitude, il est temps de faire un choix:

La lutte ou la soumission.

La procrastination n’est pas quelque chose de bénin. S’en débarrasser aura un impact énorme sur votre vie. On en suis la preuve. Y céder, c’est accepter de faire une croix sur tous vos rêves, sur qui vous voulez être, c’est accepter la mort.

Si vous choisissez de vous battre il faut commencer maintenant.

Repousser c’est déjà perdre.

Vous aller donc fermer cette fenêtre et faire quelque chose d’important, qui a du sens, pendant la prochaine heure, les prochaines 20 minutes, les 30 prochaines secondes, qu’importe tant que c’est maintenant. Cette action, aussi insignifiante soit elle, c’est votre déclaration de guerre, car oui, vous partez en guerre.

Revenez ici lorsque ce sera fait pour accéder à la seconde partie de l’articleAgissez maintenant et vous ferez un pas vers la personne que vous voulez être. Repoussez l’action, et vous ferez un pas vers la médiocrité.