Nomade Numérique : Est-ce une vie faite pour vous ?

On travaille exclusivement en ligne. Et on ne se gêne pas pour profiter de l’indépendance géographique : on a passé les 6 derniers mois en Thaïlande, en France, En Chine et en Malaisie.

On a encore du mal à croire qu’il y a 2 ans, on menait une vie de drone pour une grande entreprise. Cela parait grotesque qu’autant de personnes acceptent une vie offrant autant de contraintes pour si peu de récompenses.

On est dans l’idée qu’une bonne part d’entre eux ne connait tout simplement rien d’autre et privilégie le confort au risque.

Cependant, si vous lisez ces lignes, c’est que vous avez une façon différente de penser. Sur Anti Procrastination on aime bien le risque, et les vies pas ordinaires qui vont avec.

Même si on n’échangerait le mode de vie actuel pour rien au monde, on ne pense pas qu’il aille à tous. Être nomade numérique, ce n’est pas uniquement se prélasser dans un hamac sous les tropiques avec un cocktail au nom imprononçable à la main.

Comme on aimerait vous aider à y voir plus clair, faisons un tour des recoins moins reluisants de la vie de nomade numérique.

Être Nomade Numérique, c’est souvent être seul

Bosser sans patron c’est génial. Mais bosser en ligne, c’est aussi souvent bosser sans collègues. Personnellement ça ne me dérange pas du tout. Au contraire on travaille bien plus efficacement dans ma bulle.

Cependant pour ceux qui accordent de l’importance à l’aspect social du travail, cela peut vite devenir difficile. Passer ses journées sans voir personne, c’est déstabilisant.

Heureusement il existe une solution pour les gens comme nous: les espaces de travail partagés. C’est simple, vous louez un bureau, une chaise, une connexion Internet et une imprimante au mois, et vous vous retrouvez dans un grand open space au milieu de vos pairs. Idéal pour faire des rencontres.

Passé ses études, on a tendance à oublier qu’on peut rencontrer des gens en dehors de son emploi. Et pourtant il n’y a rien de plus facile quand on y met un peu du sien.

L’incertitude

En choisissant la voie du nomade numérique, vous allez dire adieu à la sécurité de l’emploi. Vous pouvez banquer dur un jour et puis plus rien le lendemain.

Tout le monde n’est pas à l’aise avec ça. Et on le comprend très bien. C’est pour moi la principale raison pour laquelle de nombreuses personnes auront du mal avec la vie de nomade numérique.

L’incertitude devient alors un mode de vie. On pense que tous ceux qui travaillent en ligne et voyagent se sont déjà endormis avec ces questions en tête:

– Combien vais-je rentrer ce mois-ci?

– Est ce que mon visa va être renouvelé?

– Vais-je finir par trouver un appart dans cette foutue ville?

Et puis il y a aussi la bouffe. Les Kellogg’s chinois n’ont pas le même goût que les européens

Au bout d’un moment on s’y habitue. Personnellement, ce qui nous aide à dormir tranquille, c’est de garder environ 1 an de frais de vie en épargne de précaution.

La part du doute

Inévitablement, une vie d’incertitudes s’accompagne de doutes. Lorsque l’argent rentre, et que les visas sont accordés on se sent sur un petit nuage.

Dans le cas contraire, on peut passer de très sales journées.

Bien sûr chaque vie a ses hauts et ses bas, mais on croit que la vie de nomade numérique vous y confronte plus souvent.

Et dans les moments difficiles, on peut être tenté de remettre en cause ce mode de vie pas toujours si facile.

L’herbe est toujours plus verte chez le voisin. Lorsque l’on a la sécurité, on rêve de liberté. Lorsque l’on a la liberté, on rêve de sécurité.

Tout est question de savoir ce que vous voulez le plus. On n’aurait jamais pu travailler 40 ans en tant que salarié. On pense qu’on se serait flingué avant (et ce n’est pas une figure de style). Du coup, même si parfois on regrette parfois la sécurité de la vie d’employé, on sait que le mode de vie actuel nous convient infiniment mieux.

Vous allez faire face à de l’incompréhension

A l’heure où on écrit ces lignes, la vie de nomade numérique concerne une part infime de la population (vraiment infime).

Lorsque l’on rencontre des gens, on aime bien les mettre dans des cases. C’est normal, c’est humain. Autant vous dire tout de suite que le nomade numérique représente un cas bien difficile à caser pour la plupart des personnes.

C’est un mode de vie peu commun. Attendez vous à voir des sourcils se lever lorsque vous vous présenterez.

Fort heureusement, vous allez la plupart du temps susciter un vif intérêt. Apprenez à vous présenter en quelques phrases, normalement les questions fuseront d’elles mêmes.

Petit conseil: n’utilisez pas le terme « nomade numérique » personne ne sait ce que c’est.


Voilà. on espère ne pas vous avoir dégouté de vos rêves. Ce serait dommage car c’est plus ou moins l’inverse qu’on essaie de réaliser avec ce blog.

Si vous voulez devenir nomade numérique, jon ne peux que vous y encourager. Il devient de plus en plus simple de gagner de l’argent sur Internet, c’est donc un mode de vie qui risque de se démocratiser rapidement.

Et puis soyons honnêtes, même si ce n’est pas la panacée tous les jours, ces quelques après midis que vous passez sur une plage exotique avec un cocktail au nom imprononçable à la main valent bien le coût.